Point sur la campagne vaccinale en Israël

12 janvier 2021 à 06h00

« Retour à la vie », tel est le nom de la campagne vaccinale qui a débuté en Israël le 19 décembre. Trois semaines après le début de la campagne, en déployant notamment des centres de vaccination sur tout le territoire, 20% de la population israélienne a reçu la première dose du vaccin contre la Covid 19. 

Dimanche 10 janvier, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le Ministre de la Santé Yuli Edelstein ont salué l'arrivée d'un vol cargo El Al en provenance de Belgique avec 700000 vaccins supplémentaires contre la COVID-19, fabriqués par Pfizer. 

Le Premier ministre Netanyahu a déclaré : « C'est un jour extraordinaire pour l'État d'Israël. Aujourd'hui, plus de 72% des citoyens âgés de 60 ans et plus ont déjà été vaccinés. Une autre cargaison arrivera dimanche prochain et nous commencerons à vacciner le prochain groupe - les personnes âgées de 50 à 60 ans, et nous avancerons donc, à un rythme de 170 000 vaccinations par jour. C'est un record du monde. Nous serons le premier pays à sortir de la crise sanitaire de la Covid 19 et de la crise économique qui en découle. C'est un avion rempli de vaccins et d'espoir, un avion avec un rêve - sortir de la pandémie. » 

Israël prévoit maintenant d'augmenter le rythme des vaccinations à 170 000 par jour. 

Le Ministre de la Santé Yuli Edelstein et de hauts responsables de son ministère étudient également la possibilité de vacciner pendant la nuit afin de réduire la surpopulation dans les postes de vaccination. 

Par ailleurs, le personnel enseignant peut désormais être vacciné. La priorité sera donnée aux enseignants qui continueront de travailler pendant le confinement, y compris les enseignants de l’éducation spécialisée, les jeunes à risque et les membres des internats pour jeunes à risque. Le personnel enseignant du préscolaire pourra également être vacciné d’ici quelques jours. 

Les hôpitaux ont d’ores et déjà commencé à administrer les secondes doses à leur personnel. 49 897 Israéliens ont reçu une deuxième injection hier. 

Israël reste sous confinement strict depuis vendredi, la police contrôle les voitures à travers le pays et inflige une amende à ceux qui s’éloignent de plus d'un kilomètre de leur domicile sans raison valable. 

La raison de ce nouveau confinement est que pour la première fois, le Ministère israélien de la Santé signale plus de 1 000 patients actuellement dans un état grave. En date du 11 janvier 2021, il y a 1 044 cas graves, dont 251 sous respirateur. Le taux d'infection a grimpé à 7,4%, avec 6 706 personnes testées positives dimanche après plus de 91 000 tests pour cette journée. 

22 autres patients sont décédés dimanche, portant le bilan officiel à 3704 décès.

Jusqu'à présent, 1,8 million d'Israéliens ont été vaccinés, ce qui représente environ 20% de la population totale. 

Malgré l'augmentation du nombre de nouveaux cas, le coordinateur responsable de la lutte contre le virus, le Professeur Nachman Ash, a déclaré que les restrictions renforcées pour le troisième confinement avaient déjà eu un impact positif sur le taux d'infection. 

Le Premier ministre Netanyahu a pris personnellement en charge la négociation pour l'obtention des vaccins, compte tenu de sa relation personnelle avec le Président-directeur général de Pfizer, Albert Bourla.

Il a été convenu que Pfizer livrerait chaque semaine une quantité de vaccins suffisante pour permettre à chaque Israélien qui le souhaite d'être vacciné d'ici la fin du mois de mars. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article